Le gouvernement paie trop cher pour des feux d’intersections intelligents

Créé le: 2017/11/28 ; Révisé le: 2017/11/28

Parfois, pour aider la circulation lorsqu’il y a des problèmes ou des travaux, des policiers sont utilisés pour appuyer sur un bouton pour gérer les feux de circulation.

J’ai toujours trouvé ce procédé très mauvais pour deux raisons:

  • Nous payons quelqu’un pour faire un travail qu’un ordinateur peut facilement faire.
  • Cette personne qui a quand même une certaine éducation et une utilité dans la société beaucoup plus grande que gérer la circulation est utilisée à ces fins.

C’est donc un gaspillage de temps et de ressources.

C’est pourquoi je fus heureux de constater que finalement le gouvernement allait utiliser de la technologie. Voir article http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1069314/des-feux-de-circulation-intelligents-pour-reduire-la-congestion .

Par contre, je ne peux m’empêcher de sourciller quand j’ai lu la dernière phrase:

“Le coût par intersection est de 100 000 $ à 150 000 $”. (tous les montants sont en CAD)

Je ne comprends pas d’où sort ce montant faramineux. Faisons un tour général de ce dont nous avons besoin.

Des caméras

Nous pouvons choisir des caméras simples, de type “webcam”, pour 40$ ou aller avec de quoi de plus performant comme le Kinect de Microsoft qui est en haute définition et avec même un capteur de profondeur pour environ 200$. Comme une intersection a quatre côtés, cela fait entre 160$ et 800$.

Un ordinateur

Si peu de ressources sont nécessaires, un petit Raspberry Pi ferait l’affaire pour 60$. Sinon, lâchons-nous lousses avec un portable de 2000$.

Le boitier

Prenons quelque chose de solide, en métal, sur mesure. Peut-être 1000$ ou 2000$ pour se laisser du jeu.

Logiciel

C’est le bout intéressant puisque tous les coûts de développement sont séparés selon le nombre d’intersections. Alors, plus nous l’installons sur de nombreuses intersections, moins cela coûte cher.

Avec toutes les librairies à source ouvertes disponibles, il faudrait environ payer une personne sur 1 an. Si nous la payons bien, pourquoi pas 100000$. Comme nous avons de la neige et beaucoup d’autres problèmes à régler, mettons 500000$ pour une petite équipe.

Si nous installons ce système sur 1000 intersections (j’imagine qu’il y en a bien plus que ça dans tout le Canada), cela revient entre 100$ et 500$ par intersection.

Installation

Le camion et l’installateur pour 1000$ semblent très raisonnables.

Total

Item Prix minimum Prix maximum
Caméras CA$160.00 CA$800.00
Ordinateur CA$60.00 CA$2,000.00
Boitier CA$1,000.00 CA$2,000.00
Logiciel CA$100.00 CA$500.00
Installation CA$1,000.00 CA$1,000.00
Total CA$2,320.00 CA$6,300.00

Si nous comparons avec l’article, le prix payé par le gouvernement présentement est de 23 à 64 fois cette estimation raisonnable. Il y a une grande marge de manoeuvre si jamais j’oubliais quoi que ce soit.

Je me demande, est-ce que le gouvernement accepte ce montant par analphabétisme technologique ou par corruption?

Plus loin

Malheureusement, ce système est sous-contracté à une entreprise. Il serait tellement plus judicieux de le faire à l’interne et rendre le code source du logiciel disponible en source ouverte. Cela permettrait à d’autres pays de l’utiliser et d’arranger des problèmes, ce qui aiderait aussi à réduire la facture de maintenance dans le futur. Faire ainsi permettrait deux choses:

  1. Rendre ce projet bien plus optimal côté prix.
  2. Faire rayonner le savoir-faire canadien et montrer sa générosité en le partageant.